Prix Carburant : le comparateur

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

jeudi, mars 13 2014

Les conséquences de l'augmentation du prix du carburant pour les entreprises de déménagement

Les hausses de carburant ont des conséquences fâcheuses sur le budget de chacun. Sur les particuliers, bien sûr, mais plus encore si vous êtes un professionnel en rapport avec le transport, voire le déménagement. Comment, alors, poursuivre votre activité et quelles sont, ou pourraient être, les solutions pour que vos perspectives soient moins sombres.

Si l'on parle souvent des transporteurs en général et des surcoûts liés à leurs conditions d'acheminement, on oublie souvent l'incidence sur les sociétés de déménagement. Malheureusement, dans une époque où la concurrence est rude, il n'est pas toujours aisé de pouvoir répercuter toutes ces hausses au niveau de la clientèle. D'autant que l'argent investi et, généralement avancé dans ces carburants, peut représenter des sommes telles que la trésorerie a de plus en plus de mal à combler. Comment, en effet, prévoir les futures hausses dès la signature d'un contrat, avec un client. Bien sûr, cette fluctuation pourrait contractuellement être envisagée, par le biais d'une taxe carburant, comme c'est le cas pour les compagnies aériennes. Encore faudrait-il une entente sectorielle et une opacité moins grande sur son calcul, qu'elle peut l'être sur les billets d'avion. Enfin, au moment de la répercuter au client, lors de la facture finale, la négociation pourrait se révéler difficile, et risquer son mécontentement. Par ce fait, l'image générale de la société de déménagement pourrait fortement s'en ressentir. Pour y remédier, les entreprises de déménagement auront tout intérêt à faire bénéficier, à leur chauffeur, de stages d'éco-conduite pouvant permettre un accroissement de leurs marges, et se diriger, le plus possible, vers des véhicules plus économiques. De même, une optimisation de ces coûts de transport pourrait être étudiée grâce à des prévisions optimisées : par exemple, rentabiliser le retour d'un déménagement par une prestation similaire utilisant le trajet inverse.

Quels que soient les métiers vivant de déplacements, la période est difficile. Si, pour certains, des véhicules électriques viennent réguler les frais, pour les transporteurs de marchandises volumineuses, telles que les sociétés de déménagement, une telle solution n'est, pour le moment, pas encore envisageable. Aussi, doivent-elles faire preuve d'imagination et d'une grande capacité de gestion pour attendre des jours meilleurs.

mercredi, juin 20 2012

Prix de l'essence : le plan Hollande attendra...

La flambée des cours du baril de pétrole vient de connaître une pause appréciable pour les automobilistes. Un répit qui ne devrait pas pour autant durer bien longtemps. Si la situation géopolitique, en Iran notamment, s'est détendue, le prochain embargo européen sur le brut iranien risque d'inverser cette tendance. Il sera encore temps pour François Hollande de tenir l'une de ses promesses de campagne...

Premier constat, le nouveau président élu n'a pas encore tenu sa promesse de bloquer les prix du pétrole pour trois mois. Premier manquement dans le quinquennat ? Pas vraiment. La conjoncture récente de baisse de prix du brut a coupé l'herbe sous les pieds de son gouvernement.

En effet, quel intérêt aurait l'État à "figer" des tarifs dont la dynamique de décroissance des prix profite aux consommateurs ? Ce dernier pourrait se retrouver floué dans l'opération. Toutefois, promis juré, François Hollande respectera sa parole dès que la conjoncture se retournera.

Il faut toutefois rappeler que ces trois mois de blocage des prix n'ont pas seulement vocation à préserver le pouvoir d'achat des Français. Ils doivent également servir à la remise à plat d'une fiscalité qui prête à caution. Parmi les pistes étudiées, la plus sérieuse est sûrement la restauration de la taxe "flottante". Dispositif complexe déjà en vigueur entre 2000 et 2002.

Souvent caricaturée, la mesure proposée par François Hollande vise à gommer les fluctuations, à la baisse comme à la hausse, de prix du cours du brut en restituant le surplus généré par la TVA. Un principe qui assurerait au consommateur un prix plus juste. Le tout sans donner la désagréable impression que l'État profite de la flambée des prix pour gonfler ses recettes. Une bonne nouvelle, a priori, pour les consommateurs. Reste la question du manque à gagner pour l'État. Mais ça, c'est une autre histoire...

mardi, mars 1 2011

En quête d'une vaine transparence sur les prix (et les profits) ?

Dans le billet précédent, pénurie = une bonne occasion de monter les prix ?, il était déjà question de la corrélation entre le prix du baril, fluctuant au grès du marchés (et des spéculations).

Désormais, avec les changements de régimes en cascade au Maghreb et au proche orient s'accompagnent chaque fois d'une hausse du prix du baril.

Une nouvelle voix s'élève... celle du député UMP Jacques Le Guen, ce matin sur Europe 1, afin de demander au gouvernement "une enquête" sur la hausse des prix à la pompe.

Dans Les Echos :

  • "le prix de l'essence augmente de manière anormale depuis une semaine"
  • "les compagnies pétrolières ne sont pas en train de profiter de l'instabilité politique en Afrique du Nord pour imposer des hausses supplémentaires injustifiées du prix de l'essence ?"

Articles liés :

Pendant la crise libyenne, la hausse du prix du pétrole continue Prix-carburant : Le Guen veut une enquête Carburant : les prix à la pompe retrouvent leurs niveaux records de 2008

lundi, décembre 6 2010

Pétrôle au plus haut sur deux ans

Le prix du pétrole est remonté au sommet. Il atteint sa valeur record sur les deux dernières années : "sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" pour livraison en janvier a ainsi achevé la semaine à 89,19 dollars ... Sa valeur est désormais égale à celle observée le 9 octobre 2008."

Plus d'informations dans l'article d'Elisabeth Studer en date du 4 décembre 2010, "Pétrole : le cours à un niveau record non atteint depuis 2 ans".

lundi, octobre 25 2010

Pénurie = une bonne occasion de monter les prix ?

C'est un fait, le mouvement social en France impacte directement la consommation de carburant.

Étant donné les quantités inhabituelles de carburant consommées ce dernières semaines x2) et le branle-bas médiatique organisé, ne revenons pas sur la cause de la pénurie de carburant dans les stations. Ce qui est réel c'est bien que certaines stations ont été, sont ou seront à sec !

Observons plutôt l'impact de ces évènement sur les prix à la pompe... Ceux-ci sont anormalement hauts !

Aussi, des petites voix s'élèvent dans le paysage politique français (voir l'article du Figaro)... mais quels seront leurs effets réels ? Par le passé, nous avons pu constater l'impuissance du politique face à la logique du profit.

Cette hausse clairement non justifiée, sinon par un profit appétissant, appelé aussi effet d'aubaine, peut simplement s'analyser en comparant les prix de l'essence en station-service et le cours du baril en euro. Cette analyse, chacun peut la faire à partir du service internet carburantfuté.fr. Ce dernier affiche d'ailleurs vraiment la conclusion sur sa page d'accueil : "Octobre 2010 : Forte augmentation des prix du carburant à la pompe depuis le début du mouvement social."

Les tendances proposées par les sites carbu.fr et mieux encore sur zagaz.com démontrent également cette hausse non justifiée.

Voir l'article du Figaro, en date du 17/10/2010 : "La hausse des prix de l'essence agace" par Marine Rabreau

mardi, janvier 5 2010

Températures au plus bas et pétrole au plus haut

Le cours du baril de pétrole flirte en ce début d'année 2010 avec les cimes atteintes courant 2009, avec un baril autour des 82 US dollars. La raison de cette hausse est particulièrement liée au froid qui provoque davantage de consommation d'énergie pour que l'hémisphère nord se chauffe, tel le kérosène et fioul de chauffage.

dimanche, décembre 13 2009

Spéculation mode d'emploi : les tankers stationnent...

Cet article paru sur le DailyMail le 20 novembre dernier, titré "50 oil tankers loitering off British coast as they lie in wait for fuel price hikes", présente comment simplement "optimiser" la vente de la cargaison des super-tankers...

La recette est simple... attendre. Attendre que les cours montent ! Alors les tanker stationnent au large des ports dans ce but, car l'attente fait également monter les cours...

mercredi, décembre 9 2009

Eco-conduite : un coach pour moins consommer de carburant

C'est LA tendance du moment ! Le Midi Libre met en avant ce jour un jeune auto-entrepreneur Montpelliérain qui propose un service de coaching autour de l'éco-conduite dans un article "du coaching pour moins dépenser d'essence". Le coaching, tendance déjà en place depuis quelques temps, est en plein boum sur le secteur de l'éco-conduite, en particulier en région parisienne... Tentez de rechercher sur Google, les termes "eco" et "conduite"... et vous verrez la liste impressionnante de sites web ! Notons simplement celui du fameux bison futé sur le sujet. Aussi, l'apprentissage de ces bonnes pratiques s'appuit sur l'utilisation didactique d'un produit innovant, l'EcoGyzer. C'est une solution complète de suivi d'éco-conduite sans connexion au véhicule. Plus d'information sur le site du constructeur Nomadic.

vendredi, novembre 20 2009

Vers un service payant suite à l'arrivée du site institutionnel ...

C'est le cas de mobicarbu sur IPhone (mobicarbu+ à 1,59 euros).

Comme indiqué dans l'article précédent, "Les relevés institutionnel soumis à des licences payantes !" , les données récupérées gratuitement par le site institutionnel, suite à un arrêté du 22 janvier 2009, sont désormais commercialisées. Les sites communautaires historiques ne peuvent que migrer vers davantage de fiabilité des informations, moyennant finance, en devenant "client" du site institutionnel, le bien connu désormais http://www.prix-carburants.gouv.fr.

Quelle éthique dans cela ? N'est-ce pas de la concurrence déloyale ?

Plus d'infos dans l'article "Mobicarbu devient payant"


mercredi, novembre 18 2009

Consommation de carburants en baisse !

De janvier à octobre, moins 0,6% en 2009 par rapport à 2008 et moins 2,9% en octobre.

Plus d'infos sur le blog finance, dans cet article d'Elizabeth Studer du 17 novembre 2009.

mardi, août 25 2009

Les prix à la pompe vers de nouveaux sommets

C'est dit : le pétrole est à nouveau au plus haut depuis 10 mois !

Dans un article en date d'hier, Elisabeth Studer annonce les chiffres de la hausse continue du cours du pétrole ces derniers temps (cinquième séance consécutive de hausse).

Optimisme ou spéculation ?

Pour en savoir plus :

vendredi, août 14 2009

50 litres de gazole, 6 euros... de différence !

Dans l'article comment gagner 6 euros sur un plein d'essence, dans Le Progrès, une tentative d'explication des raisons pour lesquelles les prix diffèrent entre les enseignes est présentée...

mardi, avril 21 2009

Les relevés institutionnel soumis à des licences payantes !

Tempérons l'article précédemment paru sur ce blog... L'ouverture de la base de données des prix du carburant du comparateur institutionnel ne devrait pas faire éclore de trop nombreux services novateurs...

Un accès payant à de l'information publique...

En effet, des licences payantes sont nécessaires.

C'est ce qui est indiqué dans l'arrêté du 22 janvier 2009 fixant le montant des rémunérations dues en contrepartie de la cession des licences de réutilisation de données de la base de données informatique du ministère de l'économie, de l'industrie et de l'emploi relative aux prix des carburants.

Le montant annuel de la rémunération due en contrepartie de la cession des licences est :

  • - de 5 000 euros pour la licence de réutilisation à usage interne ou à usage non commercial ;
  • - de 38 500 euros pour la licence de réutilisation à usage commercial

Lire la suite...

lundi, avril 20 2009

Les prix du comparateur du gouvernement désormais en libre service

Fini le temps de la contribution sur les sites communautaires...

Désormais, les sites internet de comparaison du prix des carburants en France n'ont plus besoin d'avoir recours à la bonne volonté des internautes automobilistes. 

En effet, le site institutionnel met à disposition de toute entreprise et/ou particulier les relevés des prix (données brutes au format XML).

Rappelons que depuis le lancement du comparateur officiel du gouvernement, en janvier 2007 (soit plus d'un après les premiers sites communautaires), les distributeurs ont l'obligation de communiquer chaque changement de prix de vente pour que ceux-ci soient affichés sur le site internet institutionnel.

Lire la suite...

vendredi, décembre 5 2008

Le baril de pétrole sous les 40 US Dollars

Le pétrole a cassé vendredi le seuil de 40 dollars pour la première fois depuis près de quatre ans, les chiffres désastreux de l'emploi américain ayant conforté le scénario d'une contraction de la demande pétrolière jusqu'en 2009. Lire la suite l'article

- page 1 de 4